Si vous êtes un débutant en matière de podcast, l’article que voici est sans doute votre porte d’entrée pour comprendre davantage de quoi il s’agit. Ce mode d’écoute ayant fait son apparition depuis plusieurs années suscitait de moins en moins d’attention, avant de connaitre récemment un boom. Et pour les années qui arrivent, les chiffres promettent un record incroyable. Nous vous disons tout sur l’avenir du podcast en France ainsi que les perspectives les plus évidentes qui sont envisageables.

Qu’est-ce que le podcast ?

podcastL’origine du mot podcast remonte en 2004 dans un article de The Guardian publié par le journaliste britannique Ben Hammersley. Il s’agit d’un mot tiré de la fusion d’iPod et de broadcast, qui désigne un contenu audio ou vidéo, que l’on peut donc écouter ou voir à tout moment et en tout lieu, grâce au flux RSS. Puisque l’utilisateur a le choix entre :

·        Ecouter ou visualiser en streaming ;

·        Ou alors installer une app de podcast et télécharger légalement le contenu.

Une année après, le géant Apple s’emparera du concept et le définira comme étant une émission gratuite téléchargeable que l’on peut ensuite lire sous la forme d’un contenu de radio ou d’une série de télévision. Puis, nous ajouterons que vous avez la possibilité de télécharger des épisodes de podcast indépendants ou de vous abonner pour télécharger automatiquement tout nouvel épisode mis en ligne.

Quelques nuances à connaître

Depuis l’introduction du podcast par Apple dans la version 4.9 de son logiciel iTunes en 2005, deux types de distinction sont faites.

Le type de diffusion

Concernant la classification relative au type de diffusion, on distingue ;

·
Les podcasts natifs : des contenus audio produits pour être diffusés auprès d’un public cible sans passage à la
radio ;

·
Les replays d’émission de radio encore appelés radio de rattrapage : qui sont des programmes radio tels que des chroniques, des documentaires, enregistrés pour une écoute ultérieure.

L’individualité ou regroupement

Cette classification est née un peu plus tard et permet de distinguer :

·
Les podcasts indépendants qui sont individuels, depuis l’amateur jusqu’aux plus professionnels ;

·
Les réseaux de podcasts qui désignent des maisons de production proposant des podcasts créés par eux-mêmes ou un ensemble
de podcasts indépendants, ou alors les deux.

Cette deuxième forme de podcast offre l’avantage de faire bénéficier à chaque membre du réseau de la publicité que font les autres autour des podcasts : une augmentation d’audience qui sera très facilement monétisée.

Les chiffres dans le secteur

Dès l’arrivée du podcast, il n’y en avait que 3 000 de disponibles. Depuis lors, l’audience se multiplie annuellement par 4, avec une progression de 450 % des revenus liés aux sponsoring de programmes par les différentes marques. En 2016 aux Etats-Unis, 57 millions de personnes soit 21 % de la population ont démontré un intérêt poussé pour le podcast. Ce qui représente une augmentation de 75 % par rapport à 2013.

Sur ce nombre, 84 % écoutent jusqu’au bout, en témoigne Nouvelles Ecoutes, l’un des plus importants studios de création de podcasts indépendants. Celui-ci a d’ailleurs constamment enregistré 1,2 millions de téléchargements chaque mois vers la fin de l’année 2018.

En décembre 2019, on a recensé plus de 800 000 podcasts variés, mobilisant autant d’intérêt l’un que l’autre. Des chiffres aussi croissants ne peuvent présager qu’un avenir radieux pour le secteur du podcast.

Les perspectives

A considérer que le podcast s’adresse à la base à une cible large composée autant d’hommes que de femmes et que chaque podcast peut durer entre 20 et 60 minutes, il n’y a rien d’étonnant au fait que de plus en plus de marques exploitent ce canal pour communiquer. En plus, vous êtes sans doute au courant du rachat par Spotify du studio américain Gimlet pour une valeur de 250 millions de dollars.

Si le géant du streaming audio a pu débourser autant pour un tel projet, il est donc évident que des évaluations précises ont été faites, conférant au podcast un lendemain incontournable.